Historique

Historique de la Fédération Genevoise MédiationS

La Fédération Genevoise MédiationS (FGeM) a été créée le 12 octobre 2015 lors de l’assemblée générale de l’association MédiationS. Le changement porte essentiellement sur le nom car la FGeM s’inscrit dans le prolongement du travail effectué par l’ancienne association MédiationS, active dans le canton depuis les années 90.

Le Comité, sous la présidence Philippe Verhaeghe depuis 2017, poursuit les activité de la fédération : rassembler tous les médiateurs et toutes les associations de médiateurs du canton de Genève, promouvoir la médiation auprès du public et des prescripteurs (juges, avocats, services administratifs), contribuer à développer la qualité de la médiation et offrir des services à ses membres.

Pourquoi ce changement de nom ?

L’appellation de l’association MédiationS prêtait à une certaine confusion. Elle avait pour but, comme aujourd’hui la FGeM, de fédérer les médiateurs et les associations de médiateurs qui travaillaient dans les différents champs de la médiation, mais son nom ne permettait pas de l’identifier comme organisation faîtière. On la confondait souvent avec des associations qui pratiquaient la médiation dans différents domaines. La recherche menée par la juge Sylvie Wegelin dans le cadre de sa formation en médiation en 2015 avait mis en évidence ce manque de clarté (voir document de référence ci-joint). Les interlocuteurs des médiateurs à Genève, notamment les tribunaux, ainsi que le Service de protection des mineurs, demandaient depuis quelque temps d’avoir une organisation représentant tous les médiateurs.

Les Comité de l'association MédiationS suivait dans la même période le travail de restructuration mené par la Fédération Suisse des associations de médiation. Ce projet au niveau national a inspiré les membres du Comité à soutenir une évolution similaire dans le canton de Genève.

Rédaction des nouveaux Statuts ; choix du nouveau nom

A la demande du Comité, Janine Uzan-Spira et Anne-Catherine Salberg ont rédigé la première ébauche des nouveaux statuts. Plusieurs séances avec les membres de l’association ont suivi. Un changement de nom a été proposé et différentes options ont été prises en considération. Pour montrer le lien avec l’ancienne association MédiationS le Comité a suggéré le nom Fédération Genevoise MédiationS. Ce nom a été retenu avec les nouveaux statuts lors de l’assemblée générale de 2105. L’abréviation FGeM a été choisie pour des raisons liées à la disponibilité des noms de domaines internet : vu que le domaine fgm.ch n’était pas disponible et federation-genevoise-mediations.ch semblait trop long, le domaine fgem.ch a été réservé.

Bref historique

Depuis sa création, la Fédération Genevoise MédiationS a fonctionné à travers des commissions et des groupes de travail ad hoc : Commission familiale, Commission pénale, Commission pour les relations dans le travail, Commission interculturelle, Groupe de travail sur la mise en œuvre de l’art. 115 de la nouvelle Constitution genevoise sur l’Instance de médiation (en 2013-2014).

Chaque année, l’Association MédiationS a tenu son assemblée générale en invitant un conférencier pour élargir le débat local. 

En 2017, élection lors de l'AG, du nouveau président en la personne de Philippe Verhaeghe.

En 2015, l'association MédiationS devient Fédération Genevoise MédiationS (FGeM).

En 2014, la qualité de la médiation était le sujet de l’assemblée générale, avec des interventions de la présidente de la Fédération faîtière suisse de médiation, la juge Andrea Staubli, qui a fait part de la restructuration importante de cette Fédération ainsi que des membres de la Commission de Préavis du Conseil d’Etat de Genève, Me Jeremy Lack et Me Birgit Sambeth-Glasner.

En 2013, le thème de l’assemblée générale portait sur la médiation de travail avec notamment une intervention du conseiller d’Etat genevois, Monsieur Pierre Maudet, chargé du département de la sécurité et de la juge Mme Sylviane Zeder-Aubert, présidente du Tribunal des Prud'homme.

En 2012, Madame Romaine Claret et Monsieur Philippe Schneider, médiateurs scolaires du Département de l’instruction publique (post-obligatoire), ont présenté la médiation scolaire, médiation qui concerne autant les enseignants, que les parents et les élèves (avec la participation de M. Gilbert Patrucco, Directeur du Cycle d'orientation de Sècheron et de son équipe "Médiation").

En 2011, Messieurs Medard Bendelo et Adulai Mane, médiateurs FSM au Collectif interculturel de médiation (CIM), ont présenté la médiation interculturelle avec une présentation intitulée "Conflits interculturels: quelle médiation? - L'exemple d'un conflit aux Délices".

En 2010, Monsieur Claudio Jacob, médiateur et formateur en médiation, spécialiste des questions de la famille et de l'enfant en médiation familiale, a parlé de "Place et parole de l'enfant en médiation - Entre Justice et parentalité".

En 2009, Madame Danielle Jaques, Médiatrice ASM/FSM, Codirectrice de l'Office protestant de consultations conjugales et familiales, a parlé de "Les enfants et la séparation: expériences de médiation et de groupes de parole".

Depuis le 1er octobre 2010, l’association tient une permanence, la Permanence Info-Mediation, un lieu d'information ouvert à toute personne souhaitant obtenir des renseignements sur la médiation. La Permanence-Info Médiation est le fruit du travail de diverses associations et autres intervenants oeuvrant dans le domaine de la médiation, réunis en un groupe de travail par le Groupe de contact genevois pour le règlement amiable des différends (GC RAD GE). Ce groupe de travail a demandé à l'association MédiationS de chapeauter la Permanence-Info Médiation (13, rue Verdaine, 1204).

La FGeM en 2016

Si la FGeM a pu être créée en 2015 comme continuation de l'association MédiationS, c’est grâce aux efforts de toux ceux qui se sont engagés pour la médiation dans le canton. Créer une fédération est un processus qui commence nécessairement à la base. Se fédérer, selon Larousse, veut dire s’allier, se joindre, s’unir, s’entendre. Se fédérer est donc un processus continu, une collaboration continue, un chantier, un bâtiment en construction, un toit sous lequel les personnes qui exercent le même métier se retrouvent et se soutiennent mutuellement.

 

Document de référence: Mémoire de Sylvie Wegelin "Justice réparatrice et médiation"